MERCI !

MERCI !
UN PETIT COMMENTAIRE FAIT TOUJOURS PLAISIR et ENCOURAGE. MERCI A VOUS TOUS !

dimanche 22 septembre 2013

Mille et un petit tracas de Vitalie (Nouvelle) - Volet n° 1

 Le petit mot de Béatrice :

En août 2009, j'ai écrit 5 nouvelles (reliées entre elles en une seule histoire)  en août 2009  afin  que ma copinaute Irène puisse éditer un recueil de nouvelles et de poésies et permettre ainsi à un maximum d'auteurs de participer. Irène Pauletich est auteur et a eu l'idée de créer sa maison d'édition à dimension humaine.
Béatrice Riot 

http://kimcat1b58.over-blog.com/


Aujourd'hui Béa me fait don de cette Nouvelle qui paraîtra dans le recueil qui fera son entrée dans un proche avenir.
Chantaloup

 
En voici le 1er volet :
 
J’en ai assez de devoir tout le temps m’habiller, me déshabiller. Un coup j’ai froid, un coup j’ai chaud. J’enfile un pull qui me moule la poitrine. Je retire mes bas de contention qui me saucissonnent les jambes. C’est pire que d’avoir des chaussettes sans élastiques qui tombent sur les godasses ! Décidément, ces bouffées de chaleur me mènent la vie dure. Elles se rappellent à mon bon souvenir, le jour, la nuit. Trop souvent elles m’empêchent de dormir. Ce qui est assez banal en cette période de la vie féminine quand on atteint l’âge de la femme en pré-ménopause. 



 Pour trouver le sommeil, j’essaye de trouver une parade ; je me soigne au miel. Pas n’importe lequel. Le miel de pissenlits associé à une tisane m’évite de « tomber dans le pot ».  Si j’osais je me ferais des monumentales tartines de miel, gloutonne comme je suis. « J’ai dû être une oursonne dans une vie antérieure… Du temps où les ours bruns peuplaient encore les Pyrénées ; bien avant le recul de la banquise qui prive les ours polaires de leurs terrains de chasse ; d’ailleurs la raréfaction de leur nourriture risque fort d’expédier le roi du Grand Nord dans les muséums au rayon des espèces disparues.  Il ne fait pas bon être un ours aujourd’hui ! Il est interdit de territoire. » 




Oui mais voilà, ce sucre vivant ambré, doré ou translucide est contre-indiqué en cas de diabète et de surpoids ! L’humoriste Elie Kakou claironnait que Madame Sarfati n’était pas grosse mais dilatée… Je ne suis pas aussi large que haute mais on me dit bien enrobée. Aussi je fabrique mon miel moi-même. Je prépare une gelée de pissenlits au goût prononcé qui donne l’impression de miel. Je cueille trois cent soixante-cinq fleurs de pissenlits bien épanouies que je fais sécher au soleil pendant plusieurs heures. Ensuite je les trempe dans une bassine avec un litre et demi d’eau, deux oranges et deux citrons coupés en morceaux. Je fais cuire la mixture à tout petit bouillon durant une heure. Je filtre et je presse pour obtenir le maximum de jus. Je laisse mijoter à feu doux le précieux liquide en ajoutant un kilo de sucre. Je peux affirmer que ce breuvage est un délicieux sirop, même si ce ne sont pas nos petits insectes butineurs qui l’ont concocté. 

Car autant l’avouer tout de suite, à mon âge et à l’heure qu’il est, je souffre de mille et un petit tracas. Comment combattre les gonflements de la cinquantaine ? Décrocher la lune ne serait pas plus difficile ! Je ne vous parle même pas de mes hémorroïdes ! Je me balade dans toute la maison avec un coussin gonflable pour soulager mon pauvre derrière en feu, passé au préalable sur des braises incandescentes. Elles ont beau se cacher dans notre dos, les fesses nous obsèdent souvent… 



Nous sommes le 14 septembre ; il y a cinquante et un coups qui ont sonné à l’horloge de ma vie. Je vais me coucher. Vite au lit, Vitalie ! Comme cadeau d’anniversaire je voudrais bien que Morphée m’accueille gentiment dans son royaume. Sans lui, je suis désespérément seule. S’il  me donnait des nouvelles, il me ferait la vie plus belle. «  Pardonne-moi, grand  seigneur de la nuit car je suis devenue insomniaque. Et tu m’oublies  quand je suis loin de toi. Pourtant tu ne crains rien ce n’est pas mon idiopathique de mari qui va me bercer car il est hyper somnolent. A peine le temps de lui souhaiter une bonne nuit qu’il a déjà plongé. » C’est infernal, entre ses apnées, sa ronchopathie et ses mouvements spasmodiques des jambes et des bras, dormir à ses côtés relève tout simplement  du miracle.  Comme si cela ne suffisait pas, il souffre aussi de somnolences hyper actives  diurnes. Il est obligé de porter un actimètre à son poignet gauche en permanence (s’il était gaucher, il le porterait au poignet droit). Cet appareil lui permet de déterminer avec exactitude ses phases de repos et de veille. Heureusement, car sinon il serait capable de s’assoupir à des moments totalement inappropriés ! Ces troubles du sommeil peuvent avoir des conséquences fâcheuses, voire dangereuses lorsqu’ils ne sont pas diagnostiqués à temps. Si on ne les soigne pas, cela peut devenir gênant pour mener une vie normale : conduire, travailler. Pourtant il a fallu l’année dernière que je traîne presque de force Loup chez le médecin. Bien sûr le bougre ne se sentait pas du tout malade. J’affabulais !





La nuit porte conseil. Cette révélation explosive, qui s’avère dans mon cas être un pétard mouillé, vaut son pesant d’huile de cacahouète. Tandis que Loup dort sur ses deux oreilles et ronfle comme un sonneur, je ne compte ni les moutons, ni les vaches maigres mais les étoiles lors d’une nuit claire loin de la pollution lumineuse de la ville. Je cafarde comme ce sympathique insecte noir qui s’agite dans les recoins sans lumière. Je regrette mon doudou de mon enfance, mon ours en peluche. Mon époux Loup dort comme une souche et moi je vais enfoncer une porte ouverte puisque rien ne l’ébranle. Au diable vauvert, je suis vidée jusqu’à la lie. Vitalie, vis ta vie... J’ai eu cinquante et un balais, je suis contente, bonsoir.

Vitalie et son "doudou"

 Béatrice Riot : Ecrivain


A Suivre

 

9 commentaires:

  1. je me suis bien amusée! Un condensé de quelques une s de mes années en arrière que je ne vivais pas avec autant d'humour mais avec humeur (sans bonne mais non sans bornes). Allez je continue ma lecture!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Lison d'être venu me rendre visite.
      Je vois que tu as de l'humour, c'est bien !
      Bises
      Chantaloup

      Supprimer
  2. Pas trop le temps de lire ma chantaloup, mais je reviendrais !

    Gros bisous. Dani

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprend Dani. Pas de problème.
      Bisous
      Chantaloup

      Supprimer
  3. de l'humour, un ton moqueur par moment, la vie de tous les jours avec ces hauts et ces bas (hélas plus marquants !)...Bref, un bon moment de lecture ! Merci pour cette entrée en matière ! A quand la suite ?
    Merci encore de nous faire partager ce bon moment Chantaloup !

    Bises

    Danou

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour bien vivre, il faut de l'humour ! Et de l'amour ! Les petits bonheurs sont à consommer sans modération.
      Bisous Danou
      Chantaloup

      Supprimer
  4. Beaucoup d'humour pour relater une période qui n'a rien de drôle!
    Vivement la suite !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que cette période n'a rien de marrant, mais nous sommes bien obligées de passer par là. Donc, autant en faire de l'humour ! Allez, marrons nous !!!!!
      Bisous ma Zoé
      Chantaloup

      Supprimer
  5. Bonjour et merci, j'ai bien rit avec sa nouvelle....
    Bonne journée

    RépondreSupprimer

Laissez-moi une petite griffonade.
Merci.